25/02/2007

course ivre

c'est comme un interdit

une porte close dans la nuit

empêchée je suis

d'un petit coin de paradis

où mes rêves auraient un appui

de donner corps à mes envies

mais l'écho ne répond rien

ma main tendue ne touche rien

l'horizon s'éloigne, vilain

chaque fois que je me lève le matin

10:03 Écrit par fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.