28/04/2007

ché comme ...

C'est comme un arbre déraciné

C'est comme une branche déchiquetée

C'est comme un rêve mal éveillé

C'est comme un coeur vite arraché

C'est comme un croquis pas terminé

C'est comme un corps si mutilé

C'est comme un peu de moi enlevé

C'est comme une vie sans le goûter

C'est comme un sens si insensé

C'est comme une porte mal refermée

C'est comme le pire sans se relever

C'est comme un mois sans exister

C'est comme moi quand tu n'es pas là

15:57 Écrit par fab | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.