03/11/2008

Nueva York

Ton souffle de fin d'été

Glisse au creux de mon élan

Ta petite cour aux "dehors intimes"

perdue dans tes immeubles géants

USA2008 261

Figés, au loin, dans le temps 

Le temps d'un regard

Le temps d'un sourire

Le temps d'une rencontre

Le temps d'un élan

et tout redevient possible

Ton souffle pommelé m'a ranimée

Là, en dehors du temps

Il était temps.

 

23:32 Écrit par fab | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

L'autre Fabienne... J'aime bien ton blog ; mais il est noir, le contraire de ton Facebook qui est plein de couleurs et d'energie. Je m'en vais voir jusqu'en 2005...

Écrit par : Mireille | 16/11/2008

Les commentaires sont fermés.